Please enable JS

- Fin de printemps rime avec jardin par tous les temps ! Par Pascale -

- Fin de printemps rime avec jardin par tous les temps ! Par Pascale -

juin 05/Virginie/

Source image Pinterest

 

 

 

Bravant les intempéries, notre club de lecture s’est adonné aux jardins littéraires, bien au sec, accueilli chaleureusement par la bibliothèque de Saint-Auban ce lundi 4 juin 2018.

Stéphane Jougla – Gabrielle ou le jardin retrouvé – Magnifique histoire où le destin bascule. Martin, veuf,  se raccroche à sa nouvelle bible « Robinson Crusoë ». Le jardin, tant aimé par sa femme, devient alors une île où la mort n’existe pas. Cet Adam qui vit tout nu va, peu à peu, découvrir le secret de Gabrielle.

Colette – La maison de Claudine – A 50 ans, Colette relate ses vrais souvenirs et non ceux de Claudine, héroïne de la série des cinq romans écrits dans sa jeunesse. Malgré son titre, un voyage au travers des jardins … des souvenirs.

Colette – La treille muscate extrait de Prisons et paradis – " O lumière! Le mur, au voisinage de tant de feux, rougit comme une joue. Je sais maintenant ce qu'est le jardin provençal: c'est le jardin qui n'a besoin, pour surpasser tous les autres, que de fleurir en Provence. "

Jean-Paul Kauffmann – La maison du retour – A son retour de détention au Proche-Orient, Jean-Paul Kauffmann achète une maison dans les Landes avec un superbe jardin. Qui va reconstruire l’autre ?

Vikas Swarup – Meurtre dans un jardin indien – Kaléidoscope autour de la vie de six personnages tous suspects d’un meurtre commis dans un jardin.. Beasihono vous en parle plus longuement.

Paul Géraldy – Vous et moi  - Lecture du poème Les jardins chauds  par Béatrice

Madeleine Chapsal – Dans mon jardin – Madeleine Chapsal relate son enfance au travers de trois jardins dans trois lieux différents : le Limousin, Saintes et l’île de Ré. Elle avoue choisir ses maisons successives en fonction du jardin, comme Colette. Une déclaration d’amour aux jardins.

Edgar Poe –Le domaine d’Arnheim extrait des Histoires grotesques et sérieuses est un conte où la réflexion sur les rapports de l’homme avec la nature nous emmène vers une description extraordinaire et imaginaire d’un jardin fantastique. Couleur, romantisme, lumière, voyage…

Yoko Ogawa – Les tendres plaintes – Des solitudes, des relations délicates, un rapport à la nature magnifié, jardin non jardiné. Poétique et mélancolique.

Patrick Joquel – Vivre m’étonne et marcher m’interpelle – Illustrations végétales

Jules Verne – Trop de fleurs -  Accosté par le représentant d’une société d’horticulture, Jules Verne sera obligé d’écrire un discours pour leur assemblée générale. Loin des souvenirs de lecture de notre enfance.

Jane Austen – Orgueil et préjugés – Elizabeth Bennett va tomber amoureuse de Mr Darcy grâce à la symbiose symbolique entre la propriété et le propriétaire. La maison comme voie d’accès à la personnalité d’un homme car,  au XIXe siècle, une belle maison est forcément propriété d’une belle âme.

Elizabeth Von Arnim – Elizabeth et son jardin allemand - La passion d'une femme pour son jardin. Elizabeth va s’adonner avec force à sa passion pour le jardin qui lui sert de refuge et où elle donne libre cours à sa conception du jardin, monde clos et idéal.



RELATED POSTS


Commentaires/ 0


LEAVE A COMMENT

Categories