Please enable JS

La maison aux escaliers

NOTE DE LECTURE

AUTEUR: Ruth Rendall

DATE: 16 janvier, 2017

CATEGORIE: Romans

EDITEUR: Le livre de Poche

Par "Le mauvais esprit de service"

Roman noir mais pas un policier. C’est un roman psychologique, énigmatique, bien mené comme toujours et très oppressant. Mystère de l’emprise d’une manipulatrice hors norme, sans finesse, inculte, relativement vulgaire, qui joue de sa beauté, sa seule arme, pour révéler aux autres leurs faiblesses. Le beau serpent de l’Eden.

Note de l'éditeur : Atteinte d'une maladie incurable, Elizabeth s'est réfugiée chez sa cousine Cosette, une riche veuve entourée d'une nuée de sympathiques profiteurs. C'est là qu'elle rencontre Bell, troublante jeune femme dont le mari s'est suicidé jadis dans des circonstances mal éclaircies. Puis Bell introduit dans la maison un certain Mark, censé être son frère, pour qui Cosette va éprouve une attirance immédiate...Et nous allons entrer, sur les pas d'une « reine du crime » incontestée, dans une intrigue ténébreuse, conjuguant de façon envoûtante et puissamment originale l'héritage de Patricia Highsmith et celui de Henry James. Un suspense d'une belle envergure, qui mêle avec une virtuosité confondante imaginaire victorien et acquis de la psychanalyse, angoisse el violence psychologique. Jamais l'auteur de Véra va mourir et de L'Eté de Trapellune n'était allée si  loin parmi les monstres froids.Michel Grisolia, L'Express.