Please enable JS

- Le Nabab - d'Irène Frain par Béasihono

NOTE DE LECTURE

AUTEUR:

DATE: 09 août, 2018

CATEGORIE: Romans

EDITEUR: Le livre de poche

Irène FRAIN est une femme de lettres française, romancière contemporaine, journaliste et historienne (auteur de nombreux ouvrages et romans dont " Marie Curie prend un amant" est un des plus récents). Ce livre a été édité aux éditions Le livre de poche en 1987.

Dans l'Inde musulmane, le nabab est l'équivalent du gouverneur ou d'un grand officier, plus généralement à notre époque, ce mot désigne un homme très riche faisant étalage de son opulence.

Dans ce roman fleuve de deux tomes, l'auteur nous emporte au coeur de l'Inde sur deux décennies de 1750 à 1770. Pays de contrastes s'il en est - ses richesses, ses épices, ses perles et ses rajahs raffinés, ses harems et ses rites amoureux, ses palais féériques dont le mythique Taj Mahal, ses disparités sociales avec ses nombreuses castes et les fameux intouchables, ses diverses religions, le Gange vénéré par tous, ses couleurs et ses senteurs. L'Angleterre et la France s'affrontent et se disputent l'Inde et entendent étendre leur hégémonie en évinçant les rajahs, maitres depuis toujours de leur territoire, et s'approprier l'ensemble de leurs richesses.

Côté Francais, les héros sont plutôt des aventuriers ou aventurières venus en Inde pour faire fortune. C'est le cas de René MADEC, très jeune adolescent, originaire de Quimper, petit mousse au destin inouï, qui débarque en haillons sur les quais de Pondichéry et va, après de nombreuses péripéties, être pris en amitié par le rajah de la ville de Godh et tombera amoureux fou de sa favorite. C'est aussi le cas de Sombre ou Somroo, de son vrai nom Walter Reinhardt, une force de la nature, connu pour sa cruauté, sa vilènie et ses succès féminins. En filigrane, c'est la description de la société française implantée sur place dans les comptoirs français amollie par la chaleur - les plaisirs de la table et les autres - composée de nobles et de bourgeois, de demi-mondaines  avec, du côté des représentants de l'église, des personnages tout aussi affligeants... Nos deux héros, René Madec et Somroo vont  s'opposer, mais par calcul éviteront de se faire de l'ombre. C'est l'histoire de leurs amours, leurs passions. L'histoire aussi des armées levées, des éléphants royaux, des cipayes et des canons.

Côté anglais, on ressent de l'énergie, de la dynamique, un élan, des calculs pour emporter l'Inde avec une organisation méticuleuse et méthodique. Un rôle important est tenu par la Compagnie  britanniques des Indes qui agit en sous-main avec une armée structurée. Le conflit qui règne entre les Compagnies des Indes françaises et britanniques mènera à la ruine la Compagnie francaise des Indes orientales et permettra de conquérir toutes les possessions françaises.

René MADEC a bien existé, né en 1735 à Quimper et mort en 1784, il a eu un destin hors du commun. Véritable nabab en Inde, il sera annobli en remerciement de ses faits de guerre de retour en France.  

Somroo a également existé -de son vrai nom Walter Reinhardt né en 1720 soit près de Strasbourg soit au Luxembourg - il s'agissait bien d'un aventurier et d'un mercenaire qui, au vu des services rendus, se verra attribuer par l'empereur moghol régnant un large territoire avec ses revenus.