Please enable JS

Les morts bizarres

NOTE DE LECTURE

AUTEUR: Jean Richepin

DATE: 19 septembre, 2017

CATEGORIE: Nouvelles

EDITEUR: L'arbre vengeur

Par Béasihono

 

Les morts bizarres de Jean Richepin (1849 – 1926)

Recueil de contes par l'auteur de la "chanson des gueux" qui lui avait valu à l'époque la prison. Ce poète - romancier était connu pour ses excentricités et son mépris des conventions sociales. En1908 vraisemblablement assagi il sera élu à l'académie française.

Le destin des différents héros de ces contes est en fait terrifiant et teinté d'humour noir.

Un a retenu mon attention "Bonjour Monsieur". Il débute de façon allègre et bon enfant. Nous faisons connaissance avec un homme de lettres au succès très mitigé, mais qui un beau matin se lève de bonne humeur car il a trouvé un titre plein de modernité selon lui qui va pouvoir le propulser au firmament des auteurs de renom.  Il va pouvoir réaliser son rêve, être ainsi le créateur et le chef de file d'un mouvement littéraire qui fait alors défaut, intitulé "l'école de la modernité".

 Il embraye sur un sonnet portant ce titre. Pour la première fois il est applaudi par ses amis et toute l'intelligentsia de l'époque. Il décide de ne pas s'arrêter en si bon chemin et avec l'approbation de ses proches qui le lui suggèrent d'ailleurs (en riant sous cape) il en fait un drame. C'est le flop ! Il s'oriente alors sur un roman toujours à l'instigation de certains, un roman à grande échelle puisqu'il comprendra 27 tomes quand il atteint 80 ans... mais il rechigne à le publier, pensant qu'il vaudrait mieux élaguer cette "gigantesque besogne". Il se plait à croire qu'il vaut mieux finalement en retirer la quintessence pour éblouir le public.

Durant les 10 années suivantes, il passe ainsi de 27 à 10 - puis de 5 - 2 - 1 tome qu'il trouve encore trop long (alors qu'il se résume à une nouvelle de 100 pages) pour passer à la postérité. Il confie à son dernier ami encore présent à ses côtés "il faut faire intense". Il décide de revenir à un sonnet colossal qui doit contenir les 27 volumes qui ont été brûlés par ses soins tout au long de sa vie.

Sur son lit de mort à plus de 90 ans, l'ami fidèle est là pour recueillir l'ultime message de notre homme de lettres. Ce dernier confie le précieux sésame avant d'expirer et c'est ...."Bonjour monsieur" !!!!