Please enable JS

Mesclun de Nature - Acte IV - Rencontre Littérature et Mémoires

Mesclun de Nature - Acte IV - Rencontre Littérature et Mémoires

août 20/pascale/Littérature

BibliHautPays - Rencontre Littérature et Mémoire 

Salle des Fêtes de Briançonnet - Vendredi 26 Septembre 2019 à 15 h 00

Thématique du jour : Mesclun de Nature—Acte IV

 

« Pour cette quatrième édition, Violette SASSY fait un retour sur les précédentes éditions mettant en parallèle les paroles de nos Anciens avec des écrits de littérature classique ou régionale »

  

Violette nous propose des extraits de divers auteurs :

  • Emilie ALLAIS CARLE  Exerçant le métier d’institutrice, elle raconte sa vie et ses révoltes dans une autobiographie UNE SOUPE AUX HERBES SAUVAGES paru en janvier 1978.

 

  • René BARJAVEL Après plusieurs métiers exercés, pour raisons alimentaires ; il s’exprime en tant que journaliste, écrivain, essayiste, … C’est aussi un visionnaire, après RAVAGE, écrit dans les années 1940, il signe en 1978 un essai s’intitulant LETTRE OUVERTE AUX VIVANTS QUI VEULENT LE RESTER.  Il a, aussi, été adaptateur et dialoguiste pour le cinéma notamment pour les Don Camillo

J’avais donc le choix quant à ses œuvres, mais j’ai choisi celle dans laquelle il parle de son enfance : LA CHARRETTE BLEUE.

 

  • Danielle BAUDOT LAKSINE Diplômée de l’École Nationale des Arts Décoratifs de Nice, elle poursuit sa formation artistique à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, puis, elle se marie et suit pendant 20 ans son époux à travers le monde, sans oublier cette Provence dont elle est amoureuse et où ils reviennent s’installer. Ayant eu l’intelligence d’en rencontrer les habitants, elle nous parle d’un temps où les «italiens» venaient se louer pour les travaux afin de nourrir leur famille restée dans la misère au Pays, où les femmes malgré un statut social étatique qui ne leur reconnaissait aucun droit savaient se faire respecter des hommes …  avec PIERRE LE MIGRANT (La Montée Vers L’herbe, La Bastide Des Espoirs et Olga De Perugia), mais aussi TANT’ANNA (La Dame Qui Levait Le Soleil, Les Années Grises et Les Chemins Du Printemps)

 

  • Marcel SCIPION Enfant de la Provence, il fait revivre pour nous les personnages passionnés de son enfance, sans les caricaturer, mais, aussi, la Nature sauvage qui fait partie intégrante de leur Vie. En 1978 parait LE CLOS DU ROI, suivi de L’ARBRE DU MENSONGE, puis de L’HOMME QUI COURAIT APRES LES FLEURS et enfin LE SENTIER DE VENASCLE.

 

  •  Henri VINCENOT Avec lui, ce n’est plus la Provence qui est sublimée, mais la Nature en elle-même. La grande majorité de ses œuvres parlent de la Bourgogne, plus de 30 ont été publiées, mais il a aussi écrit des pièces de théâtre, peint et sculpté. Parmi ces multiples écrits j’ai dû faire un choix, j’aurais pu vous parler de ce roman qui traite de l’écologie et des valeurs de la Vie, LES YEUX EN FACE DES TROUS, paru en 1959, mais j’ai choisi d’évoquer LE PAPE DES ESCARGOTS, paru en 1972, LA BILLEBAUDE, paru en 1978, LES ÉTOILES DE COMPOSTELLE, paru en 1982 et LE MAITRE DES ABEILLES : CHRONIQUE DE MONTFRANC-LE-HAUT, paru en 1987.


RELATED POSTS


Commentaires/ 0


LEAVE A COMMENT